Notice: Undefined offset: 8192 in /home/jm5g2w/public_html/axipi.class.php on line 50

Notice: Undefined offset: 8192 in /home/jm5g2w/public_html/axipi.class.php on line 50

Notice: Undefined offset: 8192 in /home/jm5g2w/public_html/axipi.class.php on line 50

Notice: Undefined offset: 8192 in /home/jm5g2w/public_html/axipi.class.php on line 50

Notice: Undefined offset: 8192 in /home/jm5g2w/public_html/axipi.class.php on line 50

Notice: Undefined offset: 8192 in /home/jm5g2w/public_html/axipi.class.php on line 50

Notice: Undefined offset: 8192 in /home/jm5g2w/public_html/axipi.class.php on line 50

Notice: Undefined offset: 8192 in /home/jm5g2w/public_html/axipi.class.php on line 50

Notice: Undefined offset: 8192 in /home/jm5g2w/public_html/axipi.class.php on line 50

Notice: Undefined offset: 8192 in /home/jm5g2w/public_html/axipi.class.php on line 50

Notice: Undefined offset: 8192 in /home/jm5g2w/public_html/axipi.class.php on line 50

Notice: Undefined offset: 8192 in /home/jm5g2w/public_html/axipi.class.php on line 50

Notice: Undefined offset: 8192 in /home/jm5g2w/public_html/axipi.class.php on line 50

Notice: Undefined offset: 8192 in /home/jm5g2w/public_html/axipi.class.php on line 50

Notice: Undefined offset: 8192 in /home/jm5g2w/public_html/axipi.class.php on line 50

Notice: Undefined offset: 8192 in /home/jm5g2w/public_html/axipi.class.php on line 50

Notice: Undefined offset: 8192 in /home/jm5g2w/public_html/axipi.class.php on line 50

Notice: Undefined offset: 8192 in /home/jm5g2w/public_html/axipi.class.php on line 50

Notice: Undefined offset: 8192 in /home/jm5g2w/public_html/axipi.class.php on line 50

Notice: Undefined offset: 8192 in /home/jm5g2w/public_html/axipi.class.php on line 50

Notice: Undefined offset: 8192 in /home/jm5g2w/public_html/axipi.class.php on line 50

Notice: Undefined offset: 8192 in /home/jm5g2w/public_html/axipi.class.php on line 50

Notice: Undefined offset: 8192 in /home/jm5g2w/public_html/axipi.class.php on line 50

Notice: Undefined offset: 8192 in /home/jm5g2w/public_html/axipi.class.php on line 50

Notice: Undefined offset: 8192 in /home/jm5g2w/public_html/axipi.class.php on line 50

Notice: Undefined offset: 8192 in /home/jm5g2w/public_html/axipi.class.php on line 50

Notice: Undefined offset: 8192 in /home/jm5g2w/public_html/axipi.class.php on line 50

Notice: Undefined offset: 8192 in /home/jm5g2w/public_html/axipi.class.php on line 50

Notice: Undefined offset: 8192 in /home/jm5g2w/public_html/axipi.class.php on line 50

Notice: Undefined offset: 8192 in /home/jm5g2w/public_html/axipi.class.php on line 50

Notice: Undefined offset: 8192 in /home/jm5g2w/public_html/axipi.class.php on line 50
Le Jongleur de Perles - Pensées - Nouvelles pensées

Le jongleur de perles

Nouvelles pensées

Dans cette page, vous découvrirez comment une idée bourgeonnante parvient à s'épanouir pour devenir cette fleur aux multiples couleurs que l'on nomme pensée.

Un mot ou une expression m'accroche...

C'est souvent ainsi que tout commence. Je me mets alors à développer une idée à partir de ce mot ou de cette expression. Une fois l'idée précisée, j'essaie de trouver la formule qui exprimera cette idée le plus clairement et le plus succinctement possible, tout en produisant un maximum d'effet. Bref, de créer une phrase courte qui en dit long. 

L'or, et l'art, d'une pensée, c'est de dire beaucoup en peu de mots.

Cependant, lorsqu'on manie l'équivoque ou que l'on joue avec les mots et les subtilités du langage, le niveau de difficulté augmente sensiblement : on doit faire en sorte que le lecteur saisisse non seulement notre pensée, mais notre arrière-pensée.

Difficile de manier l'équivoque tout en demeurant sans équivoque.

Trouver la bonne formulation demande alors une longue recherche.

Une pensée, c'est comme une perle : plus on la polit, plus elle brille.

Mais lorsqu'on l'a trouvée, on peut passer des heures à savourer le fruit de notre travail.

La masturbation intellectuelle produit une matière grise.

***

Avant d'en arriver à la formulation finale d'une pensée (en caractères gras), j'ai dû l'écrire d'une multitude de façons. Cependant je ne vous présenterai ici que les principales formulations - celles qui résument l'évolution de l'idée de base - pour vous éviter une lecture qui pourrait s'avérer fastidieuse.  

Sauter de joie...

Quand on saute de joie, on ne porte plus à terre.

Il arrive parfois qu'une formulation me vienne à l'esprit d'un seul trait - pour ne pas dire d'un seul trait d'esprit dans ce cas-ci - mais c'est plutôt rare. Lorsque ça survient, ce sont souvent des traits d'esprit faciles, comme celui-ci :

Être en peine...

Les filles de joie sont parfois en peine...

Toutefois, en relisant cette pensée, j'ai réalisé que la véritable expression était "être en peine de...". Alors j'ai fait une petite modification qui l'a enrichie davantage, tout en la rendant encore plus intéressante :

Les filles de joie sont parfois en peine... de joie.

On peut constater à quel point ça vaut la peine de remettre vingt fois sur le métier notre ouvrage, comme le disait si bien Boileau.

*** 

Respecter le règlement ou la norme...

Inutile d'instaurer des règlements obligeant certains à respecter les autres, ils respectent encore moins les règlements.

Si l'on ne respecte pas la norme, est-ce un manque de respect? 

Voilà une question rigolotte qui n'exige aucune réponse. Mais si jamais vous trouvez une réponse, remettez-là en question!

***

C'est un p'tit crapaud... 

Le prince charmant peut parfois être un crapaud.

Le prince charmant peut parfois être crapaud.

Le fait d'enlever l'article un met davantage en valeur la subtilité.

*** 

Originalité ou plagiat...?

Il n'y a pas de femmes frigides. Il n'y a que des mauvaises langues (Coluche)

Les hommes qui prétendent que les femmes sont frigides sont de mauvaises langues. (André Prévost)

Voici une même idée, mais formulée différemment. Il est possible qu'un auteur l'aie empruntée à l'autre ou s'en est inspiré, quoique le rapprochement entre mauvaises langues et frigides - plutôt facile, pour ne pas dire commun - permet d'en douter.

De plus, en donnant tout son sens à mauvaises langues par l'utilisation du verbe être au lieu d'avoir (sont plutôt que ont de mauvaises langues), la formulation de Prévost a davantage de profondeur.

Lorsqu'on améliore ou modifie substantiellement une idée déjà formulée, on ne saurait être accusé de plagiat. Et puis qui peut se targuer d'être le seul au monde à avoir une idée sur un thème donné, surtout si ce thème est familier?

Tout a été dit, on ne fait que répéter en d'autres mots. Autrement dit, on ne fait que dire autrement.

*** 

Un cachet particulier...

Plus un artiste est original, plus il est en demande : un cachet particulier lui procure généralement un meilleur cachet.

L'artiste a un meilleur cachet quand il a du cachet.

Cette pensée a aussi un cachet particulier : elle met en évidence l'importance des déterminants. En utilisant du au lieu de un, le mot cachet change de sens.

***

Du plomb dans la tête...

Il suffit de se mettre du plomb dans la tête pour la rendre moins légère.

Ne dites pas à un étourdi de se mettre du plomb dans la tête, vous pourriez le retrouver mort.

Parfois on en arrive à une formulation qui, elle, nous amène à une autre tout aussi intéressante.

*** 

À cette étape-ci, je vous présenterai les pensées uniquement dans leur dernière version. 

La violence gratuite...

S'il n'y en avait pas de gratuite, il y aurait moins de violence chez les gens démunis .

Malheureusement, c'est la drôle réalité... 

***

Donner la parole et prêter l'oreille...

Pourquoi est-ce que l'on donne la parole à quelqu'un alors que l'on ne fait que lui prêter l'oreille?

***

Savoir en profiter...

On vivra plus longtemps si, au lieu de se faire mourir à l'ouvrage, on se faire vivre.

*** 

Petite annonce à classer...

Homme dans la cinquantaine cherche femme en quarantaine.

*** 

40 degrés à l'ombre...

Les bagnards ont beau être des durs à cuire, ils supportent difficilement des 40 degrés, surtout à l'ombre.  

*** 

La véritable euphorie...

Le plus grisant lorsqu'on atteint le sommet, c'est de voir le chemin parcouru.  

*** 

Un bel hommage...

L'homme n'est que poussière et la femme, porte poussière.

Notez l'absence de trait d'union à porte-poussière, ce qui confère un tout autre sens à cette pensée; cependant, vous pouvez laisser le trait d'union si vous croyez que les hommes qui ne se ramassent pas ont parfois besoin d'être ramassés...

*** 

Prêter des intentions...

Ne vous offensez pas si l'on vous prête de mauvaises intentions; dites-vous plutôt qu'elles appartiennent à celui qui les prête... et qu'un prêt est rarement sans intérêt.  

***

Bon appétit!

Une table d'écoute est une place où l'on invite quelqu'un à se mettre à table.

***

Faire la sourde oreille...

Le sourd n'entend pas ceux qui parlent dans son dos.

*** 

Prendre son temps...

Parler du temps, c'est le prendre.

*** 

Reposer entre la vie et la mort...

Le paresseux se repose entre la vie et la mort.

*** 

Manquer d'écoute...

Si quelqu'un manque d'écoute, est-ce à dire qu'il n'écoute pas ou qu'on ne l'écoute pas?

Je me pose encore la question... à savoir si c'est une bonne question!

***

Un roman policier...

Un roman écrit par un policier, c'est simplement un roman... de policier.

C'est ce que l'on appelle une vérité de la police. 

*** 

N'avoir guerre la paix... 

Difficile d'être en paix avec les autres quand on ne l'est pas avec soi-même.

*** 

Découvrir le monde...

Connaître du nouveau monde permet de découvrir de nouveaux mondes. 

*** 

Faire un maître...

Pour compenser son manque de maîtrise, le joueur compulsif tente de maîtriser le jeu. 

*** 

À aucun prix...

L'avare ne se départirait pas de son argent pour tout l'or du monde.

***

État de grâce...

La Vierge Marie devait être jolie puisqu'elle était pleine de grâce.

***

Avoir plus d'une corde à son arc...

Le musicien a toujours plus d'une corde à son harpe.

*** 

Le hasard fait bien les choses...

Le hasard aussi peut être hasardeux : il lui arrive de faire mal les choses. 

*** 

Crier famine... 

La bouche pleine, c'est difficile de crier : "Famine!"

***

Solution ou remède... 

Le chimiste se sert de solutions pour trouver des remèdes alors que le médecin se sert de remèdes pour trouver des solutions.

*** 

L'heure du dîner...

À 12 h, le Québécois dîne; le Français, lui, dîne à 18 h : décalage horaire.

***

Fourgon cellulaire, communément appelé panier à salade...

Un fourgon cellulaire, c'est un camion à ordures.

*** 

Une belle expertise...

Un pyromane, c'est un expert en sinistres.

***

Tôt ou tard...

Un noctambule, c'est quelqu'un qui se couche de bonne heure.

*** 

Plus tôt que tard...

Tôt ou tard il faut se coucher si l'on veut se lever. 

***

L'argent fait le bonheur... 

Parfois l'argent défait le bonheur.    

*** 

Six pieds sous terre...

La fonte des glaciers menace de nous entraîner six pieds sous mer.

***

Certains font la belle vie en menant une mauvaise vie.

*** 

Pourquoi est-ce que l'on nous souhaite le paradis uniquement à la fin de nos jours?

*** 

Si on agit comme si l'on avait la vie devant soi, on risque de passer à côté. 

*** 

On peut avoir le monde à ses pieds sans l'écraser.

***

Notre bâton de vieillesse prend forme quand celui de notre jeunesse perd la sienne.

***

Une femme aguichante, c'est une femme habillée pour nous donner l'envie de la déshabiller.

***

Si on ne fait rien pour sauver la planète, on devra éventuellement se sauver de la planète.

   ***  

Je croirai qu'il y a une vie après la mort quand un mort me donnera signe de vie.

***  

Faire du bénévolat, c'est donner de son temps pour le partager.

*** 

Les gens qui ont de la classe sont allés à la bonne école.

***  

Ces jours noirs où l'on ne voit pas l'ombre d'un rayon de soleil.

*** 

Les routes seraient plus sûres si elles étaient pavées de bonnes inventions.

*** 

Je m'attends de mourir à tout instant, mais je n'attends pas de mourir pour profiter de l'instant.

*** 

Certains ont besoin d'une mer d'alcool pour noyer leur chagrin; d'autres parviennent à submerger leur douleur dans quelques larmes... avant que ce ne soit la douleur qui les submerge.

*** 

Si l'on meurt jeune, on n'aura pas fait de vieux os; si l'on meurt vieux, on fera des os vieux.

*** 

Le coeur ne peut entendre raison... même s'il a des oreillettes.

***  

Difficile d'avaler tout rond un carré aux dattes, surtout s'il est passé date.

*** 

Le bourreau veut faire ça vite; le condamné veut retarder l'échéance : les deux veulent gagner du temps.

***

On ne craint plus de se mordre la langue avec une langue de bois.

*** 

À quoi bon avoir un cerveau si l'on n'a pas de cervelle.

*** 

Dans un monde parfait, la perfection existerait.

*** 

Difficile de faire l'amour à une femme quand elle a les jambes croisées; encore plus quand elle a les bras croisés.

*** 

 Quand on n'est pas prêt à recevoir le bonheur, il arrive en catastrophe.

*** 

À trop longtemps se laisser désirer, on finit par laisser à désirer.

*** 

Pour tracer son chemin dans la vie, il faut sortir des sentiers battus.

*** 

L'entêté fait la sourde oreille pour ne pas entendre raison.

*** 

Ne plus pouvoir rêver, quel cauchemar!

*** 

Les fous les plus dangereux, ce sont les sots périlleux.

*** 

Il ne faut pas battre le fer lorsqu'on est chaud.

*** 

Muet comme une truite. Si vous me dites que ce n'est pas la bonne expression, je vous répondrai que c'était pour vous faire parler.

*** 

Un battant, c'est quelqu'un qui cherche à se dépasser pour ne pas l'être.

***

Si un perdant gagne dans un concours, c'est un concours de circonstances.

***

Les paradis artificiels mènent aux enfers.

*** 

Un marathon, c'est une course de longue haleine.

***

La perfection est un défaut... chez les autres.

***

Loi de l'omerta menace de pendre les bavards par où ils pèchent.

*** 

L'hypocondriaque ne peut souffrir la maladie.

*** 

Le seul moyen d'atteindre nos idéaux, c'est de viser la perfection.

*** 

Il faut peser ses mots pour mieux les balancer. 

*** 

Ne donnez pas trop de crédit aux banques.

*** 

Lorsqu'on a qu'une parole, il ne faut pas la donner, sinon on ne pourra plus la tenir.

***

En mordant dans la vie à belles dents, comment pourrait-on s'en mordre les doigts en même temps?

*** 

Plus une histoire est courte, moins elle a de longueurs.

*** 

Les excuses sincères se passent d'excuses.

***

Le crime ne paie pas... d'impôt.

*** 

Qui se targue d'être un homme de parole n'est souvent qu'un homme de belles paroles.

*** 

On oublie que la mémoire est une faculté.

***

On est tous semblables : on veut tous être différents.

***

Quand un écrivain manque d'inspiration, il expire. 

***

Je suis justement en manque d'inspiration.

Espérons que ça ne durera pas trop longtemps...

***

Cette page me sert de table de travail. Si vous la visitez régulièrement, vous constaterez qu'il y a souvent des modifications, car avec une vue de recul, j'y vois parfois des choses à améliorer ou des trucs qui m'ont échappés.  

Suggestions

Si vous trouvez de meilleures formulations à ces pensées, ou encore des thèmes à exploiter, n'hésitez pas à me les faire parvenir à cette adresse:

mariageroger@hotmail.com

 

 

Nouvelles pensées
Recueil de pensées

Boutique en ligne

Partager